La fondation de France présente

Un domaine dédié à la nature

Une ambition pour Branféré

Une ambition pour Branféré

Lorsque Hélène Jourde décide de léguer le domaine de Branféré à la Fondation de France, elle lui confie la mission de poursuivre l’œuvre qu’elle a accomplie avec son mari, Paul Jourde, et d’en assurer la pérennité.

Un engagement pédagogique soutenu

Inspirée par la beauté du lieu et par son implantation, la Fondation de France imagine d’emblée faire de Branféré un pôle d’éducation à l’environnement ; cependant, l’infrastructure existante n’en permet pas encore le développement.

Tandis que Branféré démarre modestement l’accueil de classes et de stages pour enfants, la Fondation pour la Nature et l’Homme cherche à implanter, dans un lieu naturel privilégié, une école pilote.

Réunies par un objectif commun et une forte complémentarité, la Fondation de France et la Fondation pour la Nature et l’Homme créent alors une école vouée à la protection de l’environnement : l’École Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme ouvre ses portes en 2004, inaugurant à Branféré une nouvelle ère, au plus près des enjeux contemporains.

Un héritage à valoriser

Devenue propriétaire d’un patrimoine unique, la Fondation de France veille au maintien de l’harmonie et du rêve édénique chers à Hélène et Paul Jourde. En même temps, elle accompagne la SA Parc de Branféré dans ses choix de développement en faveur du succès public. Ces objectifs, en apparence contradictoires, font aujourd’hui la force de Branféré et interrogent la place de l’Homme au sein d’une nature recomposée.

 

Dans ce décor végétal exceptionnel, les espèces sauvages doivent rester libres d’aller et venir, y compris en présence de visiteurs : c’est ainsi que Paul et Hélène conçurent le parc. L’ouverture au public et la réglementation ont mis ce principe à l’épreuve, mais le concept de l’animal en liberté — qui favorise le sentiment d’immersion, si caractéristique du Parc — continue à en singulariser les aménagements, et distingue Branféré de la plupart des parcs animaliers européens.

 

Ainsi, au fil des évolutions successives, la Fondation de France perpétue l’esprit des lieux, dans leur capacité à enchanter tous les publics.